Information, communication et numérique

Dynamique du secteur Information, Communication et Numérique

En France, le Chiffre d’affaire du secteur Information, Communication et Numérique, dit Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) aurait progressé de 3,3% en 2015, pour atteindre près de 184 milliards d’euros. Les estimations tablent pour 2016 sur une progression de 3,9%. Le secteur est hautement stratégique pour l’essor de l’industrie et des services, comme ailleurs. La présidence slovaque de l’Union européenne a décidé d’en faire une priorité.

Dans ce cadre, les ambassades de France de Slovaquie, de Pologne, de Hongrie et de la République tchèque (groupe Visegrad) ont organisé sur 2016, au cœur de l’Europe Centrale, la conférence IoT Event Bratislava, évènement phare réunissant tous les acteurs du monde des objets connectés, dont les startups innovantes des cinq pays. Car, dans un monde globalisé où les marchés nationaux deviennent trop étroits, la compétitivité passe désormais par le développement de produits et services issus d’avancées technologiques des plus innovantes, avec un rôle essentiel de la R&D, fortement imbriquée à l’industrie et portée par des appels à projets conjoints entre pays européens.

Touchées par le phénomène d’ « übérisation », les entreprises ont toutes en effet intégré les enjeux de la digitalisation, vecteur essentiel de création de valeur. C’est le cas en particulier des industries européennes de pointe qui anticipent déjà l’avenir en travaillant à une Industrie 4.0. Une industrie des objets connectés pour une usine du futur intelligente, moteur de l’investissement industriel, partant d’une approche globale des techniques et productions pour produire plus et à moindres coûts, grâce à la numérisation de la chaîne de la valeur.

La créativité des français dans les NTIC est unanimement reconnue dans le monde, certains leaders européens les impliquant dans leur écosystème de proximité. Le dirigeant d’un des groupes allemand leader des télécoms rencontre ainsi régulièrement des Start-up françaises sur place, en Ile-de-France et à Toulouse notamment, pour les inviter à rejoindre l’incubateur du groupe et créer des synergies, sur l’Internet des objets ou sur une solution innovante pour les antennes relais, par exemple.

Les opportunités de croissance sont évidentes pour les acteurs des NTIC et ceux utilisant leurs prouesses. Il reste cependant essentiel de favoriser en amont inventivité et créativité. Par le biais notamment de la valorisation et de protection de portefeuilles de droits industriels mais aussi en veillant à ce que les contraintes réglementaire de l’environnement – financières, sociales, et fiscales – ne poussent davantage pépites et talents à quitter la France.

Le recours au droit, conçu dans son approche transversale, s’avère indispensable.

Approche juridique transversale des dossiers en réseau

Le réseau Simon Avocats est animé par des cabinets indépendants en régions dont nombre d’entre elles accueillent les « Silicon Valley » européennes. Ces cabinets ont été dûment sélectionnés pour leur notoriété, relations commerciales locales confirmées et connaissance intime du monde de l’entreprise, comme du tissu social, industriel et politique.

Ces cabinets mutualisent entre eux savoir-faire, compétences et moyens avec la cinquantaine d’avocats intégrés au Cabinet Simon Associés, répartis entre les bureaux de Paris, Nantes, Montpellier, Grenoble, Fort de France et Pointe à Pitre… certains aussi en relation directe avec les acteurs des NTIC.

Tous ces avocats aguerris à la culture entrepreneuriale, partagent, solidairement et dans une confiance mutuelle, la même vision du sens du service à rendre. Toujours avec une fine compréhension des enjeux de chaque dossier leur permettant aussi, par la suite, de conseiller en amont les acteurs des industries et services en ce domaine.

C’est autour de ces valeurs que Simon Associés a forgé depuis 1992 sa notoriété en droit des affaires, à partir de pôles d’expertise délivrant un savoir-faire animé par des équipes à compétences dédiées. Le cabinet offre de la sorte l’opportunité de consolider au cas par cas l’expertise requise sur chaque dossier de NTIC, par une approche systémique.

Cette offre de globale de services, complémentaires et de qualité pérenne à un juste prix, est renforcée par l’expertise de l’équipe Affaires internationales de Simon Associés et ses alliances transnationales privilégiées et stratégiques nouées avec des cabinets en Chine, aux Etats-Unis, au Brésil, au Luxembourg, en Belgique, au Maroc, en Tunisie, en Algérie, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en RD Congo, au Cameroun, à Chypre, en Corée du Sud et en Indonésie.

Fort de plus d’une centaine de professionnels du droit, le réseau Simon Avocats porte ainsi l’essor de l’activité des acteurs des NITC, dont les start-up, favorisant implantations et financements. Cela en accompagnant aussi les investisseurs français et étrangers en France, en Europe, et dans les pays francophones.

Une croissance sécurisée par le droit conduit d’autant mieux les acteurs des NTIC à une croissance exponentielle.