Oman est une monarchie indépendante depuis le milieu du xviiie siècle.

Plus de 65 % du PIB dépend de l'extraction du pétrole, viennent ensuite le tourisme (région de Mascate et Salalah) et l'agriculture (autour de la ville de Sohar, ville natale de Sinbad le Marin.

Le pays s'oriente vers le développement de son secteur touristique avec la construction de complexes hôteliers comme le nouveau Shangri-La Bar al Jissa ou encore l'hôtel Chedi. En moins de dix ans, le nombre d'hôtels aux normes internationales est passé de 200 à plus de 6 000. Conséquence logique, le nombre de touristes augmente chaque année de 30 %, selon le ministère du Tourisme.

Sur le plan des transports, Oman s'est retiré en 2007 du capital de la compagnie aérienne Gulf Air (Bahreïn) pour se concentrer sur l'expansion de sa compagnie nationale Oman Air qui ouvre à la fin 2007 des lignes directes vers l'Europe et l'Asie (Londres, Paris, Francfort et Bangkok). Le principal aéroport est l'aéroport international de Mascate.

Pour diversifier son économie, Oman s'est lancé dans un programme de construction d'une usine d'aluminium basée à Sohar. Il investit dans les semi-conducteurs et la robotique, consolide ses acquis dans les mines de cuivre et de marbre, les infrastructures portuaires... et mise beaucoup sur le tourisme de luxe.

C’est dans ce contexte que s’inscrit l’alliance sous forme de convention transnationale conclue avec le Cabinet Al Alawi & Co.

Le cabinet Al Alawi & Co intervient principalement dans les domaines suivantes :

Droit des sociétés, Infrastructure, Banque et finance, Transport maritime, Propriété intellectuelle, Litige et résolution de conflits, Social et immigration.